Exposition Hélène Jeanbrau

Hélène Jeanbrau ? Un étonnant et attachant personnage. Née en 1921 à Montpellier, elle vit jusqu’à l’âge de 12 ans en Indochine (dont son grand-père fut Gouverneur Général). En 1944, elle part à vélo de Prades pour se rendre en Normandie chez sa tante dont on n’avait pas de nouvelles ; elle s’engage alors dans l’armée américaine : elle va aider les rescapés des camps à retrouver leur pays, leur famille. En 1946, c’est en Indochine qu’elle poursuit son aide aux plus défavorisés.
Elle découvre la photo grâce à Djon Mili photographe américain invité au festival de Prades ; elle sert d’assistante à Mili qui lui propose de l’accueillir à New-York dans son studio : elle photographie à tout va, perfectionne sa technique et va accompagner Mili en France dans ses reportages sur Picasso (elle séjourne plusieurs semaines à Mougins), sur Dali (qu’elle reverra souvent avec Gala) puis elle rentre à Paris. Terminée l’aventure ? certes pas… elle devient photographe de plateau au moment de la nouvelle vague : Truffaut, Demy, Astruc, Rivette... dans le même temps le Ministère de la Culture lui commande un reportage sur le plafond de l’Opéra par Chagall…
Au festival de Prades, elle avait aussi rencontré Louis Jou, qu’elle ira voir dans les années 60 aux Baux où il s’est installé au début de la guerre. Elle découvre son immense talent, son travail acharné : typographe, graveur de caractères, de bois, dessinateur, imprimeur, illustrateur, elle noue avec lui et sa femme Poppy une profonde amitié et c’est tout naturellement qu’elle lui propose, devant son inquiétude sur l’avenir de son œuvre, de tout acheter, de lui en laisser la jouissance sa vie durant et de créer la Fondation Louis Jou qui assurera la survie de son travail. En 1975, c’est chose faite et des années durant, elle va assurer le développement harmonieux de cette fondation. Entretemps, elle abandonne la photo et se tourne vers l’arboriculture dans sa propriété de Prades où elle accueille famille et amis, ignorant parfois toute la richesse de son existence. Elle disparaît en 2017.
C’est pour la Fondation un bien aimable devoir que de rendre hommage à cette grande dame au parcours atypique et à la générosité sans faille, en vous présentant quelques unes de ses superbes photos .

Jacqueline leroy
Présidente de la Fondation Louis Jou

Photographies d’Hélène Jeanbrau
Du 15 août au 06 septembre 2020, tous les jours de 13h à 19h.
Les Baux de Provence – La Citerne – entrée libre